Albums Jeunesse,  Littérature Anglaise,  Poésie

L’album de Bilbo le Hobbit : Adieu à la Terre du Milieu

L’album de Bilbo le Hobbit : Adieu à la Terre du Milieu / J.R.R. Tolkien / Illustrations de Pauline Baynes / Éditions Gallimard / 1991 / 32 pages


De quoi ça parle ?

Même les amateurs les plus fervents du «Seigneur des Anneaux» ne connaissent pas tous les chants de Bilbo le Hobbit. Voici un poème inédit de Tolkien qui permet à Bilbo d’exprimer son regret de quitter la Terre du Milieu, chère à son cœur, et son désir de répondre à l’appel du grand large et des Terres Immortelles.

Ce que j’en ai pensé

Je suis amoureuse de Tolkien depuis de nombreuses années. Je n’ai certes pas tout lu, et j’en suis ravie car je me donne le plaisir et le temps de découvrir chaque année quelques écrits inédits dans ma bibliothèque. Malgré tout j’en ai quand même lu pas mal, mais cet album n’en faisait pas parti.

C’est avec émotion que j’ai lu ce poème magnifique dans lequel Bilbo explique qu’il est temps pour lui de quitter sa Terre du Milieu pour s’en aller vers les Terres Immortelles… Émotion car on ressent à travers ce poème le cœur de Bilbo qui bat pour toutes ses années passées dans la Comté et à s’aventurer au delà des frontières. Mais l’émotion est aussi là du fait de l’amour que j’ai pour les récits Bilbo et Le Seigneur des Anneaux, et ce poème charge mon cœur de tous les souvenirs de ces si belles lectures. Et je visualise la fin du Seigneur des Anneaux et le départ de Bilbo et c’est émouvant d’imaginer ce qu’il peut ressentir en quittant ce pays qu’il aime tant. Enfin l’émotion est également présente du fait des illustrations de Pauline Baynes qui a su trouver le moyen de faire transparaître à travers les images qui accompagnent le poème ce qui n’y est pas écrit mais qui reflète le sentiment de Bilbo au moment de ses Adieux. Elle illustre le poème avec d’une part les aventures de Bilbo et d’autre part avec celles de Frodo et du Seigneurs des Anneaux.

De belles images pour un beau texte. Le dernier voyage de Bilbo ne pouvait être plus beau que de s’en aller avec les elfes à bord de leur splendide bateau… une dernière aventure pour notre Hobbit.

Maintenant, cet album étant destiné à la jeunesse, je pense que l’accompagnement des parents est nécessaire pour la compréhension du texte et pour expliquer pourquoi les images ne “dessinent pas” ce texte justement. Entre autre cela peut permettre d’introduire doucement ce monde dans celui des enfants et de les entrainer, pourquoi pas, plus tard à lire Bilbo 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *