Fantasy,  Littérature Anglaise,  Romans

Harry Potter à l’École des Sorciers

Harry Potter, tome 1 : Harry Potter à l’Ecole des Sorciers // J.K. Rowling // Traduit par Jean-François Ménard // Editions Gallimard // 1998 // 232 pages

De quoi parle ce livre ?

Le jour de ses onze ans, Harry Potter, un orphelin élevé par un oncle et une tante qui le détestent, voit son existence bouleversée. Un géant vient le chercher pour l’emmener à Poudlard, une école de sorcellerie ! Voler en balai, jeter des sorts, combattre les trolls : Harry se révèle un sorcier doué. Mais quel est le mystère qui l’entoure ? Et qui est l’effroyable V…, le mage dont personne n’ose prononcer le nom ? Amitié, surprises, dangers, scènes comiques, Harry découvre ses pouvoirs et la vie à Poudlard.

Ce que j’en ai pensé

Voici une relecture que j’avais envie de faire depuis longtemps ! Et l’organisation d’un Book Club dédié au premier tome des aventure d’Harry Potter sur le forum Livraddict m’a permis enfin d’assouvir ce désir ^^

J’étais un petit peu sceptique avant d’entamer ma relecture, car bien que très très grande fan des films, je me rappelle que ma première lecture de ce roman avait été un peu difficile. Je l’avais trouvé longuette à se mettre en place (le passage chez les Dursley ne me plaisait pas), je n’avais pas accroché au style jeunesse de l’écrivain, enfin je lui avais trouvé tout plein de défauts qui, avec cette nouvelle lecture, ont tous complètement disparu !

Et ouais j’ai pris un plaisir fou à me replonger dans cette aventure littéraire et cela m’a clairement donné l’envie de poursuivre avec la totalité de la série ^^

J’ai retrouvé un petit Harry tellement mignon, qui m’a fait tellement de peine (petit bébé déposé sur le pas d’une porte), un gamin mal aimé sans en comprendre le pourquoi, plein d’espoir et de joie en découvrant le monde dans lequel il est sensé vivre. Retrouver la magie de Poudlard a été comme une bouffée d’air frais ^^ C’est vraiment un tome qui joue sur les sentiments à la fois de son héros et de ses lecteurs.

La rencontre avec Hermione, petite pimbêche suffisante et détestable qui devient finalement une amie dont on ne peut se séparer, Ron, le bon copain sympa né dans ce monde et sur lequel on peut compter. C’était vivifiant.

Pour le coup le style de l’auteur, au lieu de me repousser, m’a plutôt émerveillé ! Je me suis dit : Bon sang, elle est forte cette J.K. pour avoir su trouver le ton et le style qui à chaque tome de la série nous permettait d’être au niveau de nos héros. Bah oui finalement la série a été écrite pour suivre ses premiers lecteurs qui étaient sensés avoir l’âge d’Harry au commencement ^^ Et je trouve qu’il faut être douée pour changer son style en fonction de l’âge de ses héros.

Bref, vous l’aurez compris, j’ai adoré ! La suite très bientôt 😀

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *