Essais,  Histoire de la Normandie,  Vikings

Vikings : Des Premiers Raids à la Création du Duché de Normandie

Vikings : Des Premiers Raids à la Création du Duché de Normandie — Jean Renaud — Editions Ouest-France — 2016 — 237 pages.

Quelques mots sur l’auteur

Jean Renaud a dirigé le Département d’études nordiques à l’Université de Caen; où il était professeur de langues, littérature et civilisation scandinaves. Il a publié, outre de nombreux articles dans ces différents domaines, une douzaine d’ouvrages sur le thème des Vikings, plusieurs manuels de langues scandinaves et un livre consacré au patois de l’île de Ré. Il est aussi l’un des traducteurs reconnus de la littérature nordique en France et l’auteur d’un roman en partie autobiographique, le fils du gardien de phare.

Quatrième de couverture

Pendant tout le IXè siècle, les Vikings assaillirent l’Europe et la mirent à feu et à sang. En Normandie, leurs incursions répétées aboutirent à leur implantation sur des terres que leur concéda, en 911, le roi Charles le Simple par le traité de Saint-Clair-sur-Epte : Rollon, personnage énigmatique, en devenait le premier duc. Cet ouvrage est une évocation claire et circonstanciée des événements, depuis les premiers raids jusqu’aux débuts du duché ; il présente, de façon détaillée, ce qui subsiste de la venue des Vikings. Cette indispensable synthèse permet d’apprécier à sa juste valeur le passé scandinave de la Normandie.

Mon avis

Pfiou …. Cela faisait longtemps que reluquait ce livre sur mes étagère, offert gentiment par un de mes collègues connaissant mon affection pour l’histoire scandinave et particulièrement les Vikings. Enfin dépoussiéré (il n’aura malgré tout pas attendu trop longtemps) j’ai pu me plonger dans ce que je pensais être un super bouquin qui me passionnerait… Raté…

Normande je pensais lire un livre qui me parlerait intensément des l’irruption des vikings en Normandie, dans les détails … Malheureusement je ne fus réjouie que par la moitié de ce livre …

En effet arrivé à la seconde moitié j’ai déchanté, pleuré, me suis demandée si j’allais en voir le bout (mais comme je suis maso je persévère !) Jamais 150 pages ne m’ont paru aussi longues de toute ma vie de lectrice !

En fait je me suis faite avoir par la quatrième de couverture, je pense que j’ai compris ce que je voulais comprendre dans la phrase “ce qui subsiste de la venue des Vikings”… J’aurais pu imaginé beaucoup de chose mais pas à ce que j’ai du lire finalement.

En effet, arrivé à la moitié du livre on se retrouve à lire une succession de mot dont on apprend d’où ils viennent, de quel pays, comment il s’est composé, décomposé, ce qu’il signifiait, etc etc etc… Quand je dis une succession, je ne plaisante pas. La moitié du livre est écrite ainsi que je vous le présente dans l’exemple suivant : “Le “mucre” (y compris dans les îles ; au pays de Bray on dit “le remucre”), c’est l’odeur ou le goût de moisi (du norrois “mykr”, fumier ; peut-être par confusion avec “mygla”, moisissure, qui a donné remugle en français). “Mucre”, c’est aussi l’adjectif humide, de même que “mucré”, légèrement mouillé ; et la “mucreur” désigne l’humidité.” Et ainsi de suite, bla bla bla…. Bref imaginez ne lire que ça pendant plus d’une centaine de pages ??? !!!

Soyons clair c’est très intéressant ! Mais à l’unique condition d’avoir choisi de s’y intéresser ! Franchement que ce soit le patois normand, la toponymie normande et les noms normands, si j’avais un désir fou de tout comprendre je me jetterai sur un livre dédié à ça, mais là je pensais vraiment juste lire un livre historique sur les vikings en Normandie. Quant à l’héritage qu’ils ont laissé, je ne m’attendais pas à ce genre là…

Autant dire que je suis ressortie de ma lecture avec un sentiment à la fois de déception la plus totale mais aussi de victoire !! J’avais l’impression d’avoir vaincu l’invasion vikings en ayant réussi à venir à bout de ce livre…

Il me faudra lire un autre livre de cet auteur pour me réconcilier… Car le soucis c’est que j’ai du mal maintenant à parler du côté positif des choses que j’ai apprises dans la première partie du livre. Alors si vous en avez un à me conseiller, faites vous plaisir et faite moi plaisir 😉

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *