Littérature Française,  Nouvelles

Terminus pour l'humanité

Terminus pour l’humanité — Arnaud Niklaus — Mon Petit Editeur — 98 pages — 2018 — Ebook

Quelques mots sur l’auteur

“Né à Strasbourg, Arnaud Niklaus est profondément attaché à sa région. De formation électrotechnique, il a travaillé à la SNCF et dans la gendarmerie. Aujourd’hui dans le domaine de la sécurité, il cultive sa passion pour le fantastique et la science-fiction, en lisant et en écrivant romans et nouvelles.
En 2018, il débute sa propre saga littéraire Fantastique, “La destinée des désolations”, et publie son second recueil de nouvelles, “Terminus pour l’humanité”.

Quatrième de couverture

Avec Arnaud Niklaus, l’horreur rôde dans les lieux les plus surprenants et prend les formes les plus inattendues. Le mal se cache souvent sous une apparence innocente : le sourire d’une belle-mère, une serveuse sympathique, ou encore un enfant. D’une écriture simple, directe, l’auteur nous fait découvrir de nouveaux territoires, aux confins de l’étrange et du fantastique. Huit nouvelles pour trembler et découvrir toutes les facettes de l’horreur…

Mon avis

Comme je le disais dans un précédent post, les nouvelles et moi ne sommes pas très amies, de part la frustration que je ressens la plupart du temps du manque de développement des histoires qui sont racontées. Du coup j’avais un peu hésité lorsque Arnaud Niklaus m’a proposé de lire son recueil de nouvelles, via le site Simplement Pro, mais le titre et la quatrième de couverture m’intriguaient et je me suis lancée…

Donc me voilà plongée dans la lecture de huit nouvelles horrifiques. Mais ce qui est effrayant dans ces nouvelles c’est qu’elles touchent à toutes sortes de genres narratifs… Elles flirtent aussi bien avec le fantastique qu’avec la réalité et c’est peut être ce qu’il y a de plus stressant, voir cruel…

Si j’ai ressenti un peu de cette frustration due au format des nouvelles, j’ai par contre très bien accroché au style de l’auteur qui est efficace et nous emporte dans la terreur de notre monde. Il trouve les mots justes pour nous immerger rapidement dans la situation.

Il est évident que je n’ai pas accroché à toutes les nouvelles, mais en vérité, il y en a surtout une qui à mon goût aurait mérité plus de développement, trop rapide à mon goût… Ce n’est pas énorme au regard d’un recueil, où les sept autres m’ont littéralement horrifées de par les thèmes abordés et leur construction.

Je conseille cette lecture, car il faut la lire pour comprendre toute l’amplitude du titre de ce recueil, Terminus pour l’Humanité…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *